Un public conquis Publiée le 27 mars 2019

#

Quelle riche idée a eu Denise Snodgrass, responsable de la culture, de sélectionner un spectacle nouveau, tant par son originalité que par sa qualité ! Le trio Tsatsali (un bout de soi) a présenté son spectacle Vénus à l’envers.

Vénus c’est la femme dans toute sa féminité, qui va faire défiler avec facétie son univers de la mort à la naissance. Trois jeunes femmes aux talents multiples et complémentaires ont exprimé toute la gamme artistique de leurs talents, ne pouvant qu’imaginer un nouvel intitulé correspondant à ce spectacle original. Les Colliourencs ont découvert avec enthousiasme ce que pouvait être la « Polyphonie nouvelle ».

Karine vient du conservatoire de musique et de chant, Simona est issue de la danse classique et contemporaine, et Anouk a passé plusieurs années au théâtre. De ces trois talentueuses et énergiques complices ne pouvait qu’émerger un spectacle peu ordinaire, chargé d’humour, de spontanéité et de tendresse. Envoûtante surprise où se succèdent des tableaux qui mettent en valeur la danse contemporaine, la polyphonie travaillée dans plusieurs styles, la musique qui accompagne chaque instant, les ombres chinoises qui dévoilent avec pudeur et humour l’intimité de la vie. La mise en scène complète avec retenue, mais aussi extravagance, ce spectacle hors norme. C’est à Toulouse que depuis quatre ans elles ont installé leur base de travail, mais mobiles elles restent à l’affût de tous les développements possibles. Le trio Tsatsali a conquis le public de Collioure en une heure.

Françoise Mallet - L'indépendant du 27 mars 2019