Pollution accidentelle, un épisode riche d’enseignements… Publiée le 23 août 2018

#

Jacques Manya, maire de Collioure, communique : Pollution accidentelle, un épisode riche d’enseignements…

Mercredi 22 août, nous avons vécu un épisode accidentel très riche d’enseignements.

Hier matin, il était aux environs de 9 heures, lors d'une manipulation, un bidon de produit phytosanitaire s'est vidé sur le sol au droit de l'ancien magasin d'anchois Roques.
Le responsable, n'écoutant que son "bon sens" a alors entrepris de dissoudre ce produit au moyen d'un arrosage abondant. La solution a rapidement gagné la bouche de pluvial la plus proche, sur laquelle nous ne manquerons pas de graver "Ne rien jeter, ne rien vider, la mer commence ICI"!

Le produit a donc cheminé dans les canalisations pour être dirigé vers l'émissaire devant les toilettes du Faubourg au lieu dit "Bora-Bora".

Si d'aucuns ont eu du mal à comprendre ce que le terme "pompe de relevage des eaux de ruissellement par temps sec" signifie, ils en ont eu une démonstration hier matin !

En effet, notre pompe "vide-cave" calibrée pour travailler dans les 20 premières minutes a parfaitement fonctionné en renvoyant le polluant dans l'assainissement le temps que cesse l'irrigation intempestive. Il n'y a donc eu aucun déversement de produit dans la mer !

A partir de là en liaison avec les services de la Communauté de Communes, nos services techniques que je salue, les pompiers sur place, la Police Municipale (à la source), les élus, notre DGS, nous avons entrepris de récupérer le "rinçage" du réseau par l'intervention d'une entreprise spécialisée. Rien n'a débordé !

J'ai exigé que tous les prélèvements soient réalisés dans des conditions d'échantillonnage scientifique (dans le réseau et dans l'eau de mer) pour que nous puissions éventuellement démontrer la rigueur avec laquelle cette affaire a été traitée. En effet, de nos jours, la moindre menace sanitaire doit être exposée avec la plus totale transparence et en parfaite sincérité.

Je tiens donc à remercier tous ceux qui se sont investis dans cette opération. Je n'ose en effet envisager les conséquences écologiques et médiatiques d'une pollution marine par un produit phytosanitaire (en pleine psychose du Glyphosate) survenant en plein mois d'Août à cet endroit précis déjà exposé aux effets itératifs des orages.

Un grand merci à tous, vous pouvez être fiers de la mise en place et de la maintenance des "pompes de relevage des eaux de ruissellement par temps sec".

Cette technique qui a beaucoup intéressé l'Association Nationale des Elus du Littoral, est promise à un bel avenir…