Voeux à la population Publiée le 6 janv. 2017

#

Un bilan de l’année écoulée, des annonces, certes, la traditionnelle cérémonie des vœux, « la grand-messe laïque », selon ses propres termes fut également l’occasion de remettre les pendules à l’heure. Au-delà des préoccupations locales, le premier magistrat de la ville, humaniste invétéré, a tenu à rendre hommage à ceux qui souffrent de par le monde, en particulier en Irak et en Syrie avec une pensée émue pour « la ville d’Alep venue rejoindre la liste historique des villes martyres » et un retour aux conséquences locales de cet état de terrorisme, en particulier la prise en compte incontournable des mesures de sécurité, si dérangeantes soient-elles. « En total accord avec notre devoir de protection des personnes et des biens, de l’attente de nos concitoyens et des incitations financières de l’État, nous avons entrepris depuis deux ans de mettre notre police municipale au niveau des exigences de notre temps et d’une authentique, production de sécurité locale », rappelle le maire. Les engagements tenus et les réalisations en cours ne manquent pas : mise en oeuvre du programme Collioure 2.0 avec son cortège de bornes interactives, relais wifi, logo et le site internet couronné d’un prix de la communication pour les villes de moins de 5 000 habitants.

Les projets

Avec l’environnement et la préservation du site dans le viseur, les travaux de voirie, de parking et de stationnement avancent de même que les projets de valorisation de divers établissements comme l’Arsenal (l’Ambiance), l’ermitage de Consolation en lien avec l’association des Pabordes, le sardinal Ufana. Il aura fallu attendre la moitié du discours pour observer un changement notoire dans l’aménité de l’édile. Les critiques à l’encontre du Plan local d’urbanisme (PLU) sous les feux de l’actualité de ces dernières semaines ont provoqué l’ire de Jacques Manya : « Je souhaite que cessent les mensonges, les outrances, les procès d’intention », dit-il, reprenant un à un les arguments qui ont conduit à la proposition actuelle de l’équipe municipale. « Le PLU de Collioure vaut mieux que le niveau du débat actuel, il est une projection dans l’avenir, il doit garantir pour tous la possibilité d’accéder à un logement à la mesure de ses moyens, du logement social à la résidence de standing. Il doit construire un village vivant, mobile, connecté, tourné vers l’avenir. Pas un village musée que d’aucuns regrettent ». Pour finir le tour exhaustif des projets engagés, nous avons relevé la transformation de l’office du tourisme, le pôle santé, le futur grand musée de Collioure et les prestigieux rendez-vous sportifs qui se succèdent toute l’année dont le Collioure Arena Race de Stand Up paddle ou le Cami de Llum. Les derniers mots ont été pour les Colliourencs, sportifs, agents communaux, élus, socioprofessionnels, union des commerçants et des artisans, bénévoles dans un environnement où l’État, les collectivités voisines, en particulier l’intercommunalité, et les associations « entretiennent, nous le savons, un inestimable et indéfectible lien social ».

Claudine Lavail-Darder (Journal L'indépendant).


Télécharger le discours prononcé par Jacques Manya, maire de Collioure lors de la Cérémonie des Vœux du 4 janvier 2017