#

EDITO DU MAIRE


Jacques Manya

Jacques MANYA

Maire de Collioure
Médecin

le.maire@collioure.net





Mes Chers Concitoyens,

Nous avons entrepris depuis bientôt deux mois de venir à votre rencontre à l’occasion de réunions de quartiers. Cette politique de proximité, annoncée à l’occasion du discours des vœux, connaît un réel succès et suscite de votre part une implication particulièrement réconfortante. En effet, la « Démocratie dans la rue », au contact, sans filtre et sans fard, renoue avec une pratique de l’administration communale que les élus ont parfois tendance à perdre de vue.

Alors, en parcourant la presse, on peut voir que l’idée fait école. Je n’hésite pas à encourager mes collègues Maires à aller affronter les réalités de leur gestion au plus près des préoccupations de leurs administrés. C’est pour moi un des mérites de l’échelon communal, être dans le visible, l’audible, le tangible et tout simplement dans l’Humain.

Il se dégage de ces réunions, préparées par Odile Da Cruz et Roger Chosson en collaboration avec les référents de quartiers, des problèmes spécifiques à chaque secteur du village. Il émerge pourtant des points communs concernant le stationnement, la circulation, l’enlèvement des ordures ménagères, l’éclairage public, la voirie, l’entretien des trottoirs, la sécurisation des escaliers, la lutte contre les moustiques ou les goélands… Il est un point plus inquiétant : la recrudescence des incivilités. Cela se traduit par du stationnement interdit ou abusif, des dépôts sauvages d’encombrants ou de polluants, des occupations illégales du domaine public, des dégradations volontaires… Alors je sens poindre chez certains le désir d’une sévérité accrue, d’une réponse répressive plus ferme, d’une présence policière plus marquée. C’est là tout l’intérêt de ce dialogue avec les élus, pouvoir rassurer, pouvoir s’engager dans une démarche pédagogique qui maintienne notre lien indéfectible, notre cohésion sociale, notre bonheur de vivre ensemble, sans indulgence bien sûr mais surtout sans repli sur nous-mêmes.

Nous prenons donc un certain nombre d’engagements sur des travaux urgents pour lesquels nous mobilisons au plus tôt les moyens de la commune. Je voudrais remercier nos services techniques pour leur réactivité et leur diligence sous la conduite de notre Adjoint aux travaux. D’autres missions impliquant les compétences de la Communauté de Communes, sont mises en œuvre dans un souci de complémentarité et d’efficacité. Dès les prochaines semaines, je ne doute pas que des résultats visibles viendront améliorer notre quotidien.

Il reste que ce parcours sur tous les quartiers de Collioure montre l’état global de vétusté de notre voirie communale périphérique. Comme j’ai eu l’occasion de le dire et de l’écrire, je constate qu’il s’agit là d’un problème partagé par beaucoup de communes. En effet, depuis une vingtaine d’années, les investissements en voirie ont porté principalement sur les « centre-bourg », avec la perspective logique d’étendre peu à peu les améliorations sur la voirie périphérique et résidentielle. Or aujourd’hui, le contexte budgétaire des communes a fortement impacté les capacités d’investissement sur la voirie en particulier et sur la commande publique en général.

Je souhaite donc, comme je l’ai proposé en commission des finances intercommunale, que nous puissions simplement constituer une sorte d’enveloppe annuelle intercommunale dans laquelle les communes pourraient inscrire équitablement leurs priorités de voirie. Dans la construction financière des projets, ce mode de fonctionnement serait en cohérence avec les dotations de l’État (DETR, contrats de ruralité) ou les subventions fléchées des collectivités territoriales. Il faut que ce débat apaisé puisse prospérer sans polémique dans les mois à venir.

Enfin, ces réunions de quartier sont l’occasion de faire un point d’étape sur les projets à court et moyen terme de la commune, sur l’Eco- Parking, le Pôle Santé, la salle de l’Arsenal et le quartier de la Gare.

Je remercie sincèrement toutes celles et tous ceux qui se mobilisent dans cette démarche de proximité.

Elle est un puissant levier de motivation pour poursuivre ensemble la voie que nous traçons depuis 4 ans.


Vous pouvez donc compter sur notre entière détermination et notre total dévouement.

Jacques Manya
Maire de Collioure


Edito Collioure info #18 - Juillet, Aout, Septembre 2018